Comment réaliser ses propres bougies à la maison

Jeremie Litzler
  • Astuces
  • Bougies
  • Cire d'abeilles
  • Recyclage
  • Fait maison
Environ 5 min

Avec un hiver incertain qui s’approche, j’ai décidé de me lancer de la réalisation de bougies à base de cire naturelle d’abeille qu’un collègue apiculteur m’a offerte !

Alyssia observe une bougie se consommer
Les bougies apportent une lumière puissante et naturelle qui fascine.

Pourquoi réaliser des bougies maintenant

Une bougie, cela apporte de la chaleur par sa lumière et c’est toujours utile quand l’électricité se tarit ou coûte chère.

Donc, dans le but d’augmenter notre résilience cet hiver, j’ai décidé de créer nos propres bougies.

Mais pourquoi ne pas les acheter ? C’est plus simple et moins cher, non ?

Réaliser ses bougies avec ses enfants

Mes filles sont très curieuses. Réaliser des bougies avec elles leur apprend :

  • que tout ne vient pas forcément d’Amazon… ou d’un magasin
  • que l’on peut construire et créer un tas de choses de nos propres mains.

Les bougies en paraffine coûtent peu, en effet, et elles sont toutes prêtes à l’emploi.

Mais, la paraffine pollue l’air de la maison et l’origine de la paraffine ne m’enchante pas : il s’agit d’un dérivé du pétrole et j’aimerais ne plus en dépendre… Je ne vous expliquerai pas pourquoi ici, mais vous vous doutez sûrement de la raison.

Mieux vaut l’éviter donc !

Quelle est l’alternative qui vient à l’esprit assez rapidement ? La cire d’abeille !

Dans mon cas, c’est même la meilleure solution, car un collègue expert Oracle se trouve être apiculteur pour son passe-temps ! Je lui ai parlé de mon projet et il m’a donné 3 kg de cire brute filtrée qui ne lui servait plus.

Je n’ai pas refusé !

Comment les réaliser

Ingrédients

C’est très simple : de la cire d’abeille à peu près pure. Une cire foncée fera l’affaire.

Un lingot de cire
Chaque lingot pèse 1 kg. Ci-dessus, j’ai déjà consommé la moitié d’un lingot pour 4 bougies.

Matériel

J’ai commandé ce kit sur Amazonopen in new window pour aller vite. C

Il contient :

  • un bol inox avec bec verseur
  • 2 centreurs inox pour les mèches
  • 50 mèches avec une base en métal
  • 50 pastilles adhésives double face pour fixer la mèche à la base de la future bougie
  • 2 petits conteneurs pour créer 2 bougies
  • une petite cuillère pour mélange la cire pendant la fonte

A cela, on ajoute :

  • un bon couteau pour couper les lingots de cire.
  • une casserole (attention : celle-ci assez grande pour accommoder le récipient dans lequel sera fondu la cire).
    • pour le kit cité ci-dessus, une casserole de 16 cm convient
  • une plaque à induction encastrée ou mobile

Quel moule

Pour le premier essai, nous avons utilisé les 2 moules fournis avec le kit, sauf que la bougie ne se démoule pas une fois solide.

Nous avons utilisé des rouleaux de papier WC vides à la seconde réalisation sur conseil de mon collègue apiculteur.

Ci-dessous, je vous décris la réalisation avec les moules low-tech.

La réalisation

Couper la cire

La cire est bien plus dure que je l’imaginais !

J’ai pris le coup de main au fur et à mesure.

On coupe bien les tranches de cire en petits morceaux pour faire rentrer le plus possible de la marmite.

Quelle quantité de cire faut-il préparer

Je n’ai pas pesé la cire coupée, donc impossible de vous dire combien j’en ai mis…

Par contre, j’ai coupé au fur et à mesure que la cire fondait dans la marmite et je l’ai bien remplie jusqu’en haut.

Cela a permis de réaliser les 4 bougies sans trop de surplus.

Fondre la cire

Surtout pas de gaz

La cire brûle très très bien ! Ne la faites pas fondre sur une cuisinière à gaz !!!

J’utilise cette plaque à inductionopen in new window sur la puissance 3.5. Cela prend un peu plus d’une demi-heure pour faire fondre toute la cire.

Préparer les moules

J’ai pris 4 beaux rouleaux de papier WC, pas trop accidentés que j’ai posés sur une pièce de carton pour deux raisons :

  • au cas où je verse de la cire à côté…
  • pour servir de fond au moule.

À l’aide de l’adhésif double face, j’ai fixé les mèches de façon assez espacée, car les centreurs de mèches sont assez larges.

Couler la cire

Avant de couler la cire…

Il faut que la mèche soit clipsée au centreur de mèche avant de couler la cire…

Il faut aussi que la mèche soit tendue, car une fois la cire fondue dans le moule, tirer la mèche la séparera de la partie métallique…

Il faut couler la cire en trois étapes dans les rouleaux de papier WC :

  • on coule un peu de cire dans le fond pour sceller le rouleau à la base en carton
    • on attend quelques minutes que la cire durcit.
  • on coule jusqu’à 90 % du volume du rouleau
    • pourquoi ? Au refroidissement, la cire peut se fissurer et comme je n’utilise pas d’huile végétale (comme j’ai pu lire), j’ai expérimenté la façon que je décris ici.
  • on coule jusqu’en haut après que la cire ait durci assez pour enlever le centreur de mèche.
    • attention : la cire peut paraitre dure en surface, mais elle est encore liquide au centre de la bougie au bout de 10 min !

Essai d’une bougie

Nous avons essayé une bougie (celle où je n’ai pas tendu la mèche assez ou je ne l'ai centrée correctement).

Une bougie allumée dans le noir
La lumière jaune est chaleureuse.

Alyssia observe la bougie se consummer
La bougie nous éclaire bien pour un premier essai !

Au bout de deux heures et demie, la bougie a perdu 15 g de son poids. Pour une bougie de 95 g, cela donne une autonomie de 20 heures, si bien sûr tout se passe bien jusqu’à la fin de la fonte.

Un premier retour d’expérience

3 bougies de cire d’abeille
On voit bien le chapeau de la troisième coulée.

Après coup, il me manque 2 centreurs en inox supplémentaire pour faire 4 bougies à la fois sans attendre que les premières refroidissent.

Au niveau de la coulée de la cire, l’étape 3 n’a pas donné un super résultat. Cela a créé comme un chapeau de cire peu solidaire du reste de la bougie.

Ça n’empêche en rien son utilisation, sauf que la mèche s’est un peu noyée au bout de 20 min. En enlevant la couronne restante de ce chapeau, après 20 min de fonte, la bougie se trouvait revigorée ! Après, il est aussi possible que cela soit dû au fait que la bougie testée n’avait pas la mèche bien centrée.

4 bougies finies avec une bougie utilisée
Le poids vire entre 90 et 100 g par bougie.

Enfin, pour la prochaine fois, je sais que j’aurai à couper l’équivalent de quatre fois le poids d’une bougie, soit 95 g par bougie en moyenne.